La fin… de Charly et sa Drôle de Dame.

Charly Découvrez le groupe

Rédigé par : leader percussif du Groupe
le 12/9/16
Categorie : Mais sinon... tu fais quoi dans la vie ?

charly_adieuChers amis & camarades,

J’ai une annonce importante à vous faire…
C’est non sans une certaine émotion que je vous écris ces quelques mots. Il m’est difficile d’exprimer ce que je ressens car c’est un mélange paradoxal de tristesse et de soulagement même s’il n’y a rien de grave, je vous rassure.

Peu de temps après la sortie de mon dernier disque Solophonique (opus dont je reste encore fier aujourd’hui), j’ai soudainement perdu goût à la musique… Totalement. Le simple fait de prendre la guitare me mettait à genoux moralement. Cela a duré plusieurs jours. Puis les jours se sont transformés en semaines puis en mois interminables…

En 34 ans, ça ne m’était jamais arrivé. Depuis tout gamin, je me suis construit grâce à la musique et mes choix de vie se sont fait autour et pour la musique. Sans elle, je ne suis que la moitié de moi. Et ces derniers mois, je ne suis qu’une moitié errante. Les amis proches à qui je me confiais me disaient « tu verras ça reviendra, t’as peut-être besoin d’une pause », « Tu es un passionné, ça ne peut pas partir définitivement », « Mais si t’arrêtes la musique, qu’est-ce que tu vas faire ??? », « Le prends pas mal… mais… et si tout simplement ce n’était pas le signe que c’est la fin de Charly et sa Drôle de Dame ? »

J’ai passé 10 années merveilleuses, de musique, de rencontres et de partages. Quand j’ai commencé ce projet musical « Charly et sa Drôle de Dame », je faisais de la chanson avec quelques notes humoristiques dans les paroles, d’où le double clin d’oeil « Drôle de dame » pour les textes mais aussi pour Gertrude, ma dame à six cordes, une guitare née en 1890. Certains me suivent depuis ce premier disque sorti en 2005 ! Puis je me suis dirigé vers d’autres envies et sonorités, plus folk puis plus électrique. Je ne regrette aucun de mes choix. Ca a été une aventure folle. Des cafés et caves miteux à galérer pour me faire entendre, jusqu’à ma tête sur papier glacé sur Télérama, Cosmopolitan, Nouvel Obs, ma voix sur les radios RTL, Le Mouv, Néo, etc… J’ai vécu 10 années inoubliables. Mais force est de constater que tout a une fin. Je n’y crois plus. Gertrude restera toujours précieuse à mon coeur mais je me sens en décalage… Et je sais pertinemment qu’une pause n’y changera rien. J’ai besoin de faire table rase d’un passé qui certes a fait qui je suis mais qui n’est plus en adéquation avec ce que je suis.

ll y a quelques jours j’ai donc pris la décision ferme d’arrêter « Charly et sa Drôle de Dame ».

Je voulais remercier toutes les personnes qui ont suivi les aventures de Gertrude et moi, que ça soit depuis quelques semaines, ou depuis ces 10 dernières années ! Vous n’imaginez pas à quel point vous m’avez accompagné quotidiennement.

J’ai longtemps réfléchi si je ne devais pas arrêter la musique. Et vous savez quoi ? La création est un puits inépuisable… Depuis le jour où j’ai accepté l’idée de « tuer » Charly et sa Drôle de Dame, mon envie de musique est revenue progressivement. Mon besoin de créer, de composer, d’explorer de nouveau son, un nouvel instrument, de partir sur de nouvelles aventures…

Aujourd’hui je tue donc Charly et sa Drôle de Dame… mais je renaitrai très vite sous une nouvelle forme.

Ce site fermera bientôt ses portes pour laisser place à un nouveau. Ma Newsletter aussi. Mon Facebook changera probablement de nom, j’y mettrai mes nouvelles expérimentations. Je vais avoir besoin de vous comme à mes tous débuts ! J’espère que vous serez nombreux à continuer à me suivre malgré ce changement de cap. Merci encore à tous ceux qui m’ont accompagné ces dernières années et à tous ceux qui le feront pour les jours à venir.

Bises & Folk You !

CHARLY

P.S: Tu as probablement eu une fracture de l’oeil vu la longueur de mon texte. Sache que je ne peux rien pour ton oeil mais que ça me donne du baume au coeur de savoir que certains d’entre vous ont tout lu. 😉 #CoeurAvecLesDoigtsSurToi

(crédits photo: Fabrice M. Transversal Regards)



  1. Bonjour Charly,

    J’ai eu une fracture de l’oeil mais saches que je comprends ta situation, car je suis en pleine traversée du désert aussi.
    Je suis batteur, un peu guitariste et chanteur à mes heures, et aujourd’hui je perds goût à cette musique qui me fait vibrer depuis l’âge de 7 ans. J’en ai 44… J’ai connu des tournées et nombreux spectacles, puisque je travaillais dans le showbiz en tant que technicien il y a maintenant 13 ans. Aujourd’hui, une maladie de Ménière (touchant l’oreille interne) me rend aussi équilibriste qu’une machine à laver en essorage sur un fil, avec des crises de vertiges en prime, et ce, depuis 3 ans…
    Je crois que je me cache un peu derrière cette maladie pour justifier ce manque de volonté de rebondir, ce manque d’inspiration, et peut-être me dire que la musique c’est fini. Mais pour faire quoi ? Depuis que le macramé n’est plus à la mode, je peux tenter un championnat de billard, ou alors faire des maquettes à la maison, mais pour ces dernières, j’ai peur de finir invité dans un dîner de cons pour expliquer ma nouvelle passion…
    Alors j’attends un peu le déluge, j’essaie d’investir dans des nouveaux instruments pour des projets fantômes qui capotent dans l’oeuf par manque de lucidité. J’y ai perdu de l’argent et de la patience. Mais je gagne en assurance car je sais aujourd’hui ce que je ne veux plus.

    Je crois surtout qu’il faut du temps, c’est peut-être long, mais ce temps ne nous appartient pas. Il faut s’ouvrir au monde, au musiciens qui nous entourent, voir des spectacles le plus possible et se laisser guider par les seules choses en nous : la passion et le coeur. Quand ces deux éléments sont là, le plaisir est immense.

    Dommage que vous soyiez Parisien, les kilomètres nous séparant m’empêchent de vous inviter boire un verre pour parler musique et se regonfler à bloc (je suis sur Saint-Etienne).

    Quoi qu’il en soit, les traversées du désert sont essentielles à l’inspiration, et obligatoires chez les artistes.
    Elles nous poussent dans nos retranchements, et lorsqu’on sait saisir le rebond, la marche franchie est énorme.

    Croyez en vous, prenez du bon temps, flattez Gertrude, la lumière reviendra…

    Antonin

  2. Antonin, je suis extrêmement touché pour ton message et ton témoignage. Ca me va droit au coeur. Nul doute, je continuerai à creuser mes sillons musicaux. 😉
    J’espère que de ton côté, tu surmonteras cette période artistique difficile. J’ai lu un livre qui m’a beaucoup aidé il y a quelques temps qui s’appelle « Libérez votre créativité » de Julia Cameron. Si jamais l’envie de le lire te prend… peut-être qu’il pourra t’accompagner quelques semaines, voire quelques mois. Si on fait abstraction du côté croyant de l’auteur dans les premières pages (oui, je suis 200% athée), ce livre peut bouleverser et débloquer pas mal de noeuds.

    Quoi qu’il en soit, je te souhaite une bonne route et merci encore pour ton soutien !

    ++