Putain, Jean-Pierre.

Charly Découvrez le groupe

Rédigé par : leader percussif du Groupe
le 09/11/11
Categorie : Mais sinon... tu fais quoi dans la vie ?

Il y a des gens que tu croises dans ta vie; quelques rendez-vous, quelques cafés à refaire le monde, à refaire la musique puis à leur contact, malgré les instants qui se comptent en heures et non en années, parfois, un nouvel horizon s’ouvre à toi.

Parmi ces personnes, il y a Jean-Pierre Testud du label Evendo. Il m’avait contacté suite à une de mes vidéos live qui trainait sur internet.

« J’ai adoré la vidéo Fils du vent. Félicitations pour ce beau projet. Je passerai à la Bellevilloise jeudi.
N’hésite pas à me contacter à l’occasion, même si tu as déjà des partenaires ça n’empêche pas de se connaitre !
Bonne soirée. Jean-Pierre. »

Il était venu à mon concert à la Bellevilloise. Discrets tous les deux, on s’était serré la main, deux trois échanges furtifs. Puis le lendemain soir, un nouveau message dans ma boîte: « Salut Charly, Es-tu ok pour qu’on se tel ou pour boire un café un de ces jours ? Je pense que c’est intéressant de rester en contact… Bonne soirée. »

Dans le parcours long et difficile d’un musicien, c’est un combat perpétuel entre doutes et convictions. Une espèce de schizophrénie artistique et humaine qu’il faut dompter au quotidien. JP a su m’apaiser et me guider à un tournant de ma vie artistique. Depuis cette rencontre à la Bellevilloise, on se donnait rendez-vous ponctuellement autour d’un café.

C’est lui qui m’a réconforté sur Gertrude, Mr Cigar Box et moi, persuadé que j’avais quelque chose à faire avec ce projet, qu’il était unique, qu’ils étaient ma force. C’est lui qui m’a incité à aller chercher les choses encore plus loin, en indépendant, démarcher les médias, à être toujours en mouvement. C’est lui qui m’a balancé au visage avec réalisme et bienveillance  que j’étais le seul à pouvoir défendre ce projet avec au tant de hargne, que personne d’autre n’était en mesure de le faire dans ce milieu aussi instable, qu’il était persuadé que j’étais à deux doigts de porter le projet suffisamment haut pour que les partenariats viennent tout seul. Pas de misérabilisme sur le métier ni de promesse irréalisable.

Alors un grand merci pour tout ce que tu m’as apporté JP, pour tout le temps que tu donnais bénévolement aux artistes et la foi que tu as toujours su garder et partager autour de toi. Tu es parti pendant ton sommeil, j’espère que tu faisais de beaux rêves. En tout cas, tu m’as permis à moi de les préserver encore un bon bout de temps. Une pensée pour ta famille et tes proches. Ciao JP !

CHARLY



  1. Merci d’avoir écrit de si belle vérité, il était unique et vrai….