Le squelette de Gertrude: Les barrages (ou Voyage à l’intérieur d’une guitare)

Gertrude Découvrez le groupe

Rédigé par : vieille dame à cordes
le 23/2/11
Categorie : Guitare Bazar

Salut les chéris !

Après l’épisode au sujet de l’influence du bois massif sur la table d’harmonie, je vais vous parler de mon squelette, la face cachée de l’iceberg: les barrages ?!

Et oui ! Juste en dessous de ma parti érogène qu’est la table d’harmonie, sont collés de petites barres de bois sculptées. C’est cela qu’on appelle les barrages !

Mais alors me direz-vous, quel intérêt de faire tout le travail de sélection, d’affinement et d’assemblage sur la table d’harmonie (expliqué dans le précédent article) si c’est pour nous coller des bouts de bois qui vont la brider  ?

En fait, premièrement, les barrages servent à renforcer notre table pour résister à la tension des cordes. Sans barrages,  nous serions totalement déformée et fissurée. Surtout pour les dames à cordes Folk. La tension exercée par les cordes acier peut atteindre 70 Kg !!

Deuxièmement, les barrages permettent de répartir les vibrations afin d’équilibrer et de modeler le son !

Il existe de nombreux types de barrages mais deux grands modèles se sont imposés en tant que standard grâce au juste dosage entre résistance et équilibre sonore qu’ils nous apportent.

Pour les guitares classiques: C’est le barrage en éventail inventé par Torres !

Crédits photo: http://www.loweguitars.co.uk

Pour les guitares Folk (cordes en acier), c’est le barrage en X crée par C.F Martin:

Barrage en X créé par C.F Martin

Crédits photo: http://theunofficialmartinguitarforum.yuku.com/

Ce sont donc les deux modèles que l’on retrouve aujourd’hui sur 99 % des guitares en magasins ! Mais il existe aussi des barrages beaucoup moins connus: le barrage kasha, lattice et plein d’autres ! Chaque barrage apporte une particularité sonore.

Par exemple, moi, je suis conçue d’un barrage « échelle » typique des vieux instruments. Bah oui, n’oubliez pas que j’ai tout de même 121 ans ! Ce barrage – qui à la base était destiné pour les instruments à cordes en boyau – était aussi moins cher à la fabrication et a été également utilisé pour les guitares cordes aciers « bon marché ». Vous comprenez donc pourquoi ce barrage équipait la plupart des guitares des bluesmens des années 1900 ! Ils n’avaient pas les moyens d’accéder à d’autres dame à cordes. Ces instruments sont donc plus fragiles, le son est moins  équilibré, moins de richesse dans les basses et les aigus mais elles possèdent une très belle ouverture dans les bas mediums; caractéristique typique du son d’antan ! C’est d’ailleurs une des raisons principales pour laquelle mon chéri Charly a jeté son dévolu sur mon corps ! Hi hi ! Il voulait retrouver ce son si particulier, un peu sale… Quel coquinou !

Tenez, regardez ! Voilà a quoi je ressemble vu de l’intérieur. Bon, ce n’est pas exactement moi, je tiens à préciser que j’ai les traits beaucoup plus fins ! En fait, je suis un peu pudique, j’ai donc préféré vous montrer une photo d’une cousine éloignée.  Ici, c’est une Gibson LG1 née en 1950:

Crédits photos: http://www.burkettguitars.com/

Remarquez les barres parallèles d’où le nom « barrage échelle » !

Voilà, vous en savez un peu plus sur les barrages  des dames de bois et pourquoi Charly et moi étions destinés à nous rencontrer !
Mais bien sûr, mon squelette n’était pas la seule raison de notre histoire d’amour… Laissons un peu de mystère à tout ça… jusqu’au prochain épisode ! Gniiiii! Des bisous !!!

GERTRUDE



  1. Ouf… Un instant j’ai cru que Charly avait désossé Gertrude !! o0

  2. Très intéressant ce petit voyage au pays des barrages en tout cas… Je ne connaissais pas ces barrages en échelle! Mais j’ai une question : tu penses que le caractère médium de Gertrude est lié au barrage ou à la taille du corps? J’imagine que c’est un peu des 2 mais je suis curieux… Et si tu n’as pas de réponse c’est pas grave! Je propose d’expérimenter sur Gertrude… ^^

  3. Hello Sem,

    tu as raison, les deux ! 😉
    La petite taille de Gertrude lui apporte bien évidemment ce son medium mais les barrages échelles lui donnent beaucoup plus d’ouverture dans ces mêmes mediums; un son un peu plus « boomy ». Assez flatteur d’ailleurs à la première écoute.

    Arfff, toujours difficile de décrire du son avec des mots.
    Par exemple, les guitares de forme parlor d’aujourd’hui avec barrages en X,( comme mon ex, mais chut, Gertrude n’aime pas que je parle d’elle !) ont tendance à être bien plus équilibrées mais moins « ouvertes ».

  4. Le pire dans tout ça c’est encore que je comprends ce que tu décris… Soit je suis über-geek soit tu as les bons mots. 🙂