« A table ! » dit Gertrude

Gertrude Découvrez le groupe

Rédigé par : vieille dame à cordes
le 22/12/10
Categorie : Guitare Bazar

Coucou les loulous ! Dans le dernier article de Guitare Bazar, je vous parlais de la nécessité d’une bonne hydratation en hiver, surtout pour les filles  comme moi, vêtues entièrement de bois massif. D’ailleurs, j’avais promis de vous expliquer les différences importantes entre le bois massif et le bois plaqué chez nous autres dame à cordes.  C’est donc le sujet de notre épisode !

Pour comprendre tout ça, commençons par une description de cette partie sensuelle de mon anatomie, appelée plus communément par les biologistes de guitare: la table d’harmonie.

Table d'harmonie

La table d’harmonie est un peu comme mon coeur.
C’est sur cette fine et longue planche que repose un petit morceau de bois dense appelé chevalet.

Les cordes tremblent sur mon chevalet qui transmet les vibrations à  ma table. Cette dernière oscille  et amplifie le son considérablement jusqu’à obtenir parfois le 7ème ciel auditif !  Hi hi ! Petite précision, contrairement à ce que disent les clichés, le reste de mon  corps (mon dos et mes éclisses) n’a pas pour rôle de transmettre les vibrations, il n’est PAS une zone érogène ! Il sert simplement de miroir, de projection et de coloration sonore subtile. C’est pour cela que la question de bois plaqué ou massif est secondaire en ce qui le concerne. Même si certains petits obsédés comme mon Charly préfère la totale…  Gniii ! Coquinou va !

Mais bon, revenons à table !
Les tables en bois plaqué – Elles sont en général moins prisées par les guitarophiles . Leur constitution (plusieurs couches de bois collées entre elles ou carrément du bois reconstitué  compressé. Beurk !) les rend extrêmement rigides ce qui réduit nos vibrations ainsi que nos harmoniques. La richesse sonore est donc moindre ! Par contre, il faut avouer qu’elles sont moins coûteuses et beaucoup plus résistantes. Ce dernier point peut d’ailleurs être un atout pour certaines cousines comme les guitares manouches ou les guitares à tables bombées.

Les tables en bois massif – Elles, vous l’aurez compris, sont plus fragiles mais plus souples et plus riches en vibrations ! Détail important: elles se « bonifient » avec le temps, comme du bon vin ! Tout évolue. Nos fibres du bois, notre résine, notre eau, nos vernis durcissent au fil des années. Mais ce n’est pas tout ! Plus nos partenaires nous grattent, plus les vibrations changent la structure interne de notre corps ! Notre peau s’émeut et  retranscrit de mieux en mieux les fréquences les plus jouées. C’est en quelque sorte une capacité d’adaptation que nous avons mais ça ne veut pas dire que nous sommes des filles faciles hein !

La table massive nécessite également plus d’attention à la sélection et à la fabrication. Elle en devient donc plus onéreuse. Et oui ! Car une table d’harmonie n’est pas une simple planche. Non , non , non ! Elle est constituée de deux parties symétriques !

Cette technique d’assemblage en deux parties assure une symétrie au niveau des veines du bois et permettra d’obtenir un réel équilibre physique et vibratoire entre la gauche et la droite.  Vibrations qui seront ensuite « contrôlées » via une autre partie de mon corps, le squelette de la table d’harmonie que l’on nome: Les barrages !

Mais ça, c’est le sujet d’un autre article de Guitare Bazar ! Ah ah ! Suspens !

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère vous avoir appris un peu plus sur le mystère des tables d’harmonie et de l’influence du bois massif ! Maintenant, vous comprendrez mieux les écarts de prix qu’il peut avoir chez mes copines. Vous saurez même  quel est l’élément le plus important à surveiller lors d’une adoption de dame de bois ! Allez, assez parlé, zou ! Je vous laisse !  Je m’en vais me faire gratter !

🙂

Ah oui, à titre informatif, les images ont été empruntées au site Seagull. La famille de l’EX de Charly ! Je les ai choisis exprès pour prouver à Mr Cigar Box et à mon chéri que moi aussi je sais ne pas être jalouse… de cette garce ! Hmm, Hmm… I know, je suis mauvaise… mais c’est mérité ! Hi hi hi !

GERTRUDE