Une dame de bois, ça s’hydrate !

Gertrude Découvrez le groupe

Rédigé par : vieille dame à cordes
le 16/11/10
Categorie : Guitare Bazar

Salut mes douces, saluts mes doux !

Pendant que chéri Charly peaufine ses dernières chansons, j’ai décidé d’écrire un deuxième article dans la rubrique Guitare Bazar afin de vous parler de prévention.

L’hiver approche, c’est la période où nous autres dames de bois sommes sujets à de nombreux dangers dont… les gerçures de notre peau !

Certains d’entre vous ont probablement déjà remarqué que  le temps jouait sur notre humeur. S’il pleut, nous avons tendance à être bougonnes car notre peau se gonfle, se dilate et nous donne la sensation de vivre dans un corps tout flasque, tout engourdi, c’est déprimant ! S’il fait un temps sec, nous pouvons être, je l’avoue,  irritantes et désagréables au possible car notre peau se rétracte, nos pores se resserrent; ce phénomène nous fait extrêmement mal… Si vous saviez comme c’est atroce.

Notre épiderme de bois est  à la fois solide mais aussi très sensible aux vibrations – c’est d’ailleurs grâce à cela que nous produisons du son ! – et aux mouvements de température et d’hygrométrie (taux d’humidité). Notre peau bouge donc sans cesse. Trop d’humidité n’est pas très grave mais l’inverse peut avoir des conséquences catastrophiques ! Notez que les guitares en bois massif (comme moi, hi hi !) sont beaucoup plus sensibles que les cousines en bois plaqué. D’ailleurs, ça me fait penser qu’il serait judicieux prochainement que je vous explique l’importante différence entre le bois massif et le bois plaqué sur les femmes à cordes…

Bref, revenons à nos moutons ! C’est en hiver qu’il fait le temps le plus sec. Le froid et le chauffage sont les causes principales des gerçures de notre peau.  De plus, si le changement hygrométrique est brutal, trop récurrent ou si le taux d’humidité descend vraiment trop bas, des fractures  ouvertes peuvent naître en quelques secondes ! Le seul remède pour éviter ce problème est d’utiliser un humidificateur afin de nous réhydrater la peau régulièrement. Prenez soin de vous mes belles ! Il  existe de nombreux modèles mais le plus pratique et le plus « girly » selon moi est le Lifeguard de chez Kyser (cf:  première photo).

Pratique, petit, discret, il  se clipse et permet d’être porté sans risque de fuite: debout, allongée, sur les genoux de votre partenaire ou  dans votre housse de soirée, vous serez la plus belle mais aussi la plus hydratée ! Petite astuce du jour: il peut également être utilisé comme antil-larsen sur scène ! A condition de retirer l’éponge !

Certains pourront dire que c’est de la coquetterie, qu’ils n’ont d’ailleurs jamais eu ce problème avec leurs concubines boisées mais je vous assure, croyez-moi, le risque est là. Si votre belle en vaut la chandelle, pourquoi prendre ce risque alors qu’un simple système d’éponge humide permet de prévenir le mal ?

Réfléchissez-y… Pour celles et ceux que j’ai convaincu: à vos éponges, prêts, partez !

Et je vous en prie, Mesdames, Messieurs les musicophiles, quoi que vous choisissiez de faire, arrêtez de nous loger près des radiateurs , ce n’est pas une vie de guitare ça… 😉

Allez, des bisous !

GERTRUDE