Record or not record

Charly Découvrez le groupe

Rédigé par : leader percussif du Groupe
le 10/5/10
Categorie : Mais sinon... tu fais quoi dans la vie ?,Music & Marketing,Paroles de pros

« Anecdote : un manager vient de me parler de ton site en exemple à suivre. » C… (Digital Marketing Manager/ Maison de disques)

Yeah ! Content de voir que le projet tourne un  peu, fait parler de lui à droite et à gauche. Ca signifie que le travail que l’on fait depuis quelques mois avec Jérémie, Mymi et Mlle Mouk commence à porter ses fruits. C’est rassurant et boostant. Mais le chemin est long. Très… On en est tous conscient.

On dit souvent qu’un artiste met dix ans à percer. Ok, on comptabilise. Migration à Paris pour la musique en 2000… On est en 2010… Merde… C’est chaud là… Mois de Mai ? Il ne me reste que sept mois avant de sortir THE album anthologique qui tournera en boucle sur NRJ… ou pas.

« Mais non chéri, on a de la marge. On ne s’est rencontré qu’en 2005. Gertrude
– Ah ah, j’étais sûr qu’elle allait sortit un truc du genre ! Elle, c’est comme avec Lorie
! Positive attitude !!! Mouarff !! » Mr Cigar Box

Ne te moque pas toi… Sérieusement, il y a eu de bons retours dernièrement sur le projet, particulièrement sur le live et la com. Je sens qu’on peut porter ça encore plus loin, plus haut. J’y crois ! Mais… Même si le dernier EP n’est sorti qu’en octobre, je pense qu’on a déjà besoin d’un  souffle nouveau côté enregistrement.

Lors des précédents concerts, beaucoup de personnes qui y assistaient pour la première fois m’ont dit avoir été  surpris par la dynamique. Ok, c’est vrai que plus d’énergie en concert, c’est un peu logique… Mais quand la remarque est aussi fréquente, ça peut signifier que les enregistrements ne sont plus représentatifs de notre musique en « vrai »… En tout cas, c’est une de mes appréhensions. Je ne parle pas des chansons en elles-même, mais plutôt de la façon dont elles ont été interprétées et dont j’ai fait les prises. Ca fait un moment que je me pose la question… Les choses vont vite,  réajuster le tir côté son est probablement la prochaine étape la plus judicieuse à mener.

Partir sur des nouveaux titres mais aussi sur les chansons les plus sollicitées en concert ? « Killing in the Requiem », « Nature urbaine »… A voir…  Vu que tout est « home made », l’enregistrement d’un nouvel EP (mixage, mastering, visuels, com, etc…) peut nous prendre plusieurs mois. Le live reste une priorité mais j’ai l’impression que notre enregistrement actuel est bel et bien le talon d’Achille du projet… Est-ce la bonne période pour repartir sur un enregistrement ? A méditer…

Vous en pensez quoi ? Record or not record ?

CHARLY



  1. Pourquoi pas un enregistrement en live ?
    Tout dépend de ce que tu veux faire avec ton record (passer sur NRJ, dire « regardez, c’est trop cool en concert », etc)

  2. Il faut aller au bout de la démarche.

    Enregistre un single (Face A / Face B).

    L’avantage est quadruple:
    – ça ne sortira pas dans 6 mois
    – La vie d’un album d’artiste en développement est de heu allez deux mois (max) ? Celle d’un single ça va être 3 semaines, un mois. 4 fois moins de taf pour 2 fois moins d’exposition ? Ahahah les maths au service de la musique yeah
    – tu vas voir si ce que tu enregistres colle ou ne colle pas à ce que tu fais en live. Tu auras les retour rapidement, tout ça. Ca évite de partir dans une direction qui ne te conviendrait pas. On est d’accord il ne s’agit pas de demander au public comment tu dois enregistrer. Mais TU peux vérifier quelle direction tu prends…
    – tu te prépares une actualité pour toute l’année. Tu sors 4 single par an et roule. A la fin tu en fait un album si tu le souhaites, tu ajoutes des remixes, des covers, que sais-je.

    C’est facile à dire? Oui c’est vrai.

  3. Record…

    Question suivante? 🙂

  4. @Eïdan: Pour l’enregistrement live, la difficulté est encore plus importante:
    – Etre ultra nickel (chose presqu’ impossible. En concert, ça le fait car c’est du direct avec public + émotions + jeu visuel + ambiance, etc…)
    – Il faut du très bon matos pour bien le retranscrire. Le dernier EP a été enregistré partiellement en prise live (pour Gertrude et ma voix) mais du coup, difficulté à travailler le son, le mixage, obligé de passer sur certains trucs… D’où l’idée de repartir cette fois-ci vers un enregistrement plus « chiadé » au niveau du son et de l’interprétation. Mais l’idée d’un enregistrement live reste dans le coin de ma tête pour plus tard ! 😉

    @Valoche: Pas mal cette idée de plusieurs singles tout au long de l’année ! A méditer…
    Questions qui me viennent là tout de suite: Est-ce qu’un 2 titres peut « résumer » suffisamment ce qu’on fait auprès d’un nouveau public ou ne risque-t-il pas de l’induire vers une fausse idée du projet ? Un single permet de ramener vers l’album ou un EP mais là vu qu’il n’y en aura pas… Peut-on réussir à travailler juste avec un 2 titres au niveau des médias, radio, web, presses, chroniques et démarches pros ?

    @Sarssipius: Tiens voilà une autre question d’après la suggestion de Valoche: single ou EP ? 😉

  5. @Charly:

    @Charly : pose-toi la question comme ça:
    Si j’ai un album entier, une radio importante ou un grand journal s’y intéresseront-t-ils ?
    Si tu as plein de « oui » argumentés, va pour l’album.

    Sinon, quelle est la différence ? Ils s’en foutent et vont continuer à s’en foutre.

    Si ton objectif est de toucher le plus de monde, tout seul, sur le net et en live, alors ben alors Single.
    C’est à chaque fois une occasion de plus.

    De parler de toi, de faire parler de toi et de faire écouter ta musique.

    Mais on est d’accord il y a un gros problème entre ce flux de musique et la promotion radio/télé/Presse toujours au format album.

  6. J’allais dire ce qu’à dit Valoche mais sa tirade est bien meilleure…
    Release régulier de singles c’est pas mal. Ca donne une sorte de tempo et de rythme… Un rendez vous donné à ta fanbase. Par contre pas sûr effectivement que ça convienne à la promo plus classique.

  7. record + dvd live…
    Tout en continuant les lives…

  8. Le problème est surtout de conserver sur le site des musiques dont il n’est pas satisfait…
    => Si le single marche, le public va venir sur le site voir les autres chansons de Charly… et être déçus ?
    N’est-ce pas contre-productif ?

    La notion de RDV régulier sur le site est intéressante (on avait déjà parlé de ça en commentaire d’un de tes articles, @Valery)… Mais encore faut-il réussir à bien les accrocher, sans montrer de morceaux « déceptifs »…

    Ou alors, tu vires les anciennes chansons et invite à venir te découvrir en concert… ??

  9. @jabric: Oui, si je pars sur un nouvel enregistrement, que ça soit en format single ou EP 5 titres, j’enlèverai de toute façon les anciens CDs de l’écoute pour ne pas avoir ce côté « contre productif ».

    Après, reste à savoir par exemple si un peintre en développement doit montrer un tableau de temps en temps tout au long de l’année ou s’il doit préparer une expo pour montrer la globalité de son travail… J’ai pas encore la réponse, ça cogite, ça cogite ! 😉

  10. @Charly:
    Heu hum @charly @jabric vous avez craqué ou bien?

    Ou alors j’ai mal compris… Vous voulez virer ce qu’a fait Charly avant ?
    Genre je sors l’album 3, je supprime le 1 et le 2 ?

    Bon j’ai du mal comprendre…

  11. @valoche: non, pas virer mais mettre en écoute directe sur le site uniquement les nouveaux enregistrements (via le lecteur Soundcloud). Les anciens seront toujours disponibles en liens externes (bandcamp). Comme je fais actuellement d’ailleurs.

  12. Coucou les amis ! 🙂

    Coucou Valoche ! Comment vas-tu ?
    Tout d’abord, je voulais que tu saches que je ne t’en veux plus par rapport au terme « vioque » que tu avais utilisée lors de l’interview sur « B Comme Boxsons ». http://www.bcommeboxsons.com/charly-et-sa-drole-de-dame-une-vioque-une-box-et-un-folk-man
    J’ai mis du temps mais j’ai compris que ça n’était pas contre moi…

    Ensuite, pour en revenir au sujet, le point que tu as soulevé nous intéresse. Ca ne te paraît pas bien de faire une mise en avant et de ne mettre en écoute que les enregistrements qui sont d’actualité ?

    Personnellement, ayant toujours été coquette, je préfère mettre en vitrine uniquement mes nouveaux habits ! Mes anciennes robes restent toujours là mais disposées un peu plus loin dans l’étalage.

    :-{}

    XXXX

  13. Si tu rejoins un label, ça ne te garanti pas le succès auprès du public.

    Pour moi tu t’imposeras plus en continuant dans ta ligné com+live. C’est ce qui se dégage de ton image et en plus ton réseau s’aggrandi (public + collaborateurs)

    Je truc qui te boosterait et qui serait dans la continuité serait de faire des concerts avec d’autres artistes hors de ton réseau. C’est un bon moyen de te faire connaitre par un autre public et pour avoir un échange musical créatif. Si la folk percussive séduit d’autres artistes ça peut aussi créer un effet de nouvelle vague !

  14. @Gertrude:
    Ah si si c’est très important effectivement de mettre en avant la musique qui représente l’artiste au moment où il en parle de sa musique justement.

    Je pensais que vous vouliez réécrire l’histoire, supprimer les titres.

    Venant d’une vieille en plus je trouvais ça bizarre. Ben oui, sont nostalgiques les vieux, tout ça.

    Donc tout rendre disponible mais mettre en vitrine le plus récent oui, c’est cool.

  15. @Gé: Oui,le label ne garantit pas le succès auprès du public. Par contre, il peut te permettre d’avoir un budget plus important pour y travailler (chose qui est ric rac quand tu es en indé comme nous), bénéficier d’un autre réseau et enclencher des partenariats plus facilement. Après bien sûr, tout dépend du label hein…
    Là où je te rejoins, c’est qu’en effet, le label pour l’instant, n’est pas le premier partenaire vers qui on souhaite se diriger (plutôt Tourneur, Manager, attaché de presse).
    D’accord avec toi aussi, les partages de plateaux sont une des choses que je veux faire plus à l’avenir mais pas seulement avec des artistes/groupes. J’ai dans l’idée d’organiser un des ses quatre un « concert / expo photos » par exemple… Brasser les arts, échanger !

    @Valoche: Arfff, tu recommences… Tu peux pas t’empêcher de la tailler. Gertrude n’est pas vielle, elle a de l’expérience !

  16. @Charly:
    Rah quand j’entends ça j’ai envie de casser heu un truc.

    « il peut te permettre d’avoir un budget plus important pour y travailler »
    Non non non et non ! Un label il doit t’aider à faire ta musique ok mais surtout, surtout à la faire connaitre.

    Je vais faire un article dessus. Parce que ben avant oui ça le faisait, le label t’apportait son expérience de producteur ET son réseau de distribution.

    Aujourd’hui, les labels étant dans la merde, souvent ils sont comme tout le monde, et vendent 300 CD quand tu seul tu en vendras 250.
    Le label perd de l’argent et tu en perds aussi.

    Bref un label s’il peut t’aider et s’aider lui-même en t’aidant oui. Si tu cherches une banque, ne prends pas une banque qui te prête 1000 et prends 85% de tes revenus derrière…

  17. @valoche: « il peut te permettre d’avoir un budget plus important pour y travailler » signifie justement plus de moyens pour la faire connaître en terme de com et de diffusion… (exemple: attaché de presse d’un label ) je ne comprends pas ton désaccord…

  18. @Charly:

    Encore une fois je ne dis pas qu’un label ne sert à rien mais le label faisait (en gros) 4 choses dans le temps:
    Produire
    Fabriquer
    Distribuer
    Promouvoir

    et il prenait 90% des revenus pour ça. Ce qui contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’est pas forcément du vol. Pour un petit label, c’est un des seuls moyens d’arriver à l’équilibre.
    Pour une grand major qui va faire descendre ce taux à 85 ou 80% ahahah bon je ne dis rien.

    Mais si aujourd’hui tu veux uniquement produire… ben voilà, c’est juste plus pareil.
    La question est donc de savoir si tu cherches un banquier (qui te prête à 5%) ou pas.

    J’en reparlerai.

Trackbacks

  1. Tweets that mention Record or not record | Charly et sa drôle de dame -- Topsy.com
  2. Home Studio – couteau suisse musical | Charly et sa drôle de dame